Errance sans retour

By | 3 septembre 2019

Catégorie :

L’exposition multidisciplinaire Errance sans retour sera présentée au Musée national des beaux-arts du Québec du 30 janvier 2020 au 31 janvier 2021, et ce gratuitement !

L’EXPOSITION

Errance sans retour est une expérience immersive multimédia hors du commun portant sur la vie des réfugiés rohingyas. Minorité musulmane au sein du Myanmar (ex-Birmanie) majoritairement bouddhiste, ce peuple est persécuté depuis des dizaines d’années. Devant l’escalade de violence et les massacres à grande échelle perpétrés depuis 2016, l’ONU évoque désormais une situation de génocide.

En 2018, l’exode sans précédent du peuple rohingya a interpellé le photographe documentaire québécois Renaud Philippe qui s’est rendu sur place afin de mieux faire connaître cette crise au monde entier. Bouleversés par l’engagement du photographe et la puissance de ses images autant que par l’urgence et l’ampleur de la situation, Olivier Higgins et Mélanie Carrier ont décidé de réaliser un film documentaire sur le sujet. À l’automne 2018, Olivier et Renaud sont donc partis ensemble recueillir des images et témoignages des réfugiés du camp de Kutupalong, dans le sud-est du Bangladesh. En quelques mois seulement, l’endroit est devenu le plus grand camp de réfugiés sur la planète, abritant plus de 600 000 personnes.

Conçue par le couple de cinéastes et produite par MÖ FILMS, en collaboration avec Renaud Philippe, cette exposition multidisciplinaire vous immergera dans le quotidien des réfugiés rohingyas. En plus des photographies, extraits cinématographiques, ambiances sonores, témoignages et dessins d’enfants, le public pourra également découvrir une centaine de dioramas (sculptures miniatures) de l’artiste Karine Giboulo.

La situation vécue par ce peuple en exil nous interpelle tous, où que nous soyons sur la planète, nous invitant à réfléchir à l’interconnexion et à l’interdépendance des êtres humains, et à l’importance de la solidarité.

LES PARTENAIRES DE L’EXPOSITION

Cette exposition est présentée grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil de la culture de la région de Québec, de l’Entente de développement culturel entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec, en collaboration avec le Festival de cinéma de la ville de Québec, Antitube, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR), la Communauté de recherche interdisciplinaire sur la vulnérabilité de l’Université Laval (CRIV) et l’extraordinaire collaboration de réfugiés rohingyas de Québec.

 

  • Olivier Higgins & Mélanie Carrier – Commissaires, concepteurs et cinéastes (vidéos & ambiances sonores)
  • Renaud Philippe – Collaboration et photographies
  • Karine Giboulo – Arts visuels (une centaine de dioramas)
  • Rosalie Gamache – Arts visuels (portraits)
  • Marie-Renée Bourget-Harvey – Scénographe et designer
  • Mohammed Shofi – Rohingya habitant la ville de Québec et collaborant à l’exposition
  • Louis-Robert Bouchard – Direction technique et projection illusionniste (mapping vidéo)  
  • Kevin Dubois – Éclairage
  • Et toute l’équipe du Musée national des beaux-arts qui nous appuie dans nos démarches.

Category: